Réussite des migrants: une Camerounaise Léonie Tchatat est la meilleur entrepreneure. - CanImmNewsletter.com - Canada Immigration Newsletter
Léonie Tchatat

Réussite des migrants: une Camerounaise Léonie Tchatat est la meilleur entrepreneure.

SHARE
  • 426
  •  
  •  

Léonie Tchatat, fondatrice et présidente de La Passerelle-IDÉ, est arrivée au Canada en tant qu’étudiante dans les années 1990. Aujourd’hui citoyenne canadienne, cette franco-ontarienne d’origine camerounaise se mobilise pour poursuivre son objectif principal: créer des ponts durables entre la société d’accueil et les communautés d’immigrants francophones. 

Léonie Tchatat a fondé La Passerelle-IDÉ, qui se déploie aux niveaux local, provincial, national et international, avec une section parisienne depuis 2014. Le programme bidirectionnel de formation aux compétences culturelles de La Passerelle-IDÉ a été reconnu comme une meilleure pratique par les gouvernements fédéral et provincial. gouvernements, ayant servi et accompagné plus de 15 000 nouveaux arrivants pour favoriser leur intégration. 

Léonie Tchatat

Reconnu comme un chef de file par les gouvernements, les institutions et les communautés francophones du Canada, elle a développé des initiatives novatrices ancrées dans une connaissance approfondie des questions cruciales d’inclusion dans une société ontarienne et canadienne de plus en plus diversifiée. Ses connaissances et son expertise font d’elle une partenaire clé en Ontario. Par exemple, elle a été membre du conseil d’administration du Groupe média TFO, membre du conseil de planification d’une université de langue française, membre du comité du français de la ville de Toronto et commissaire récemment nommée à l’Ontario. Commission des droits de l’homme. 

You may pre-qualify for a Canada immigration program.

ADVERTISEMENT


Au cours des 22 dernières années, elle a investi sa passion et son intelligence pour favoriser des entreprises fondées sur des valeurs telles que l’inclusion, le multiculturalisme, l’innovation et la responsabilité. Son expérience a été étroitement liée aux changements sociodémographiques dans nos communautés (intégration des immigrants francophones) et à l’impact et à la valeur de l’évolution technologique et numérique sous toutes leurs formes. 

Léonie Tchatat

En tant que femme francophone issue d’une minorité visible, et grâce à sa vision globale et à son expérience locale et internationale, elle connaît les enjeux et les défis de l’inclusion des nouveaux arrivants. Femme d’affaires et médiatrice, elle a fondé le tout premier magazine féminin francophone (Taloua multiculturelle), offrant aux jeunes femmes francophones de tous horizons un forum unique et dynamique. Elle a également siégé pendant cinq ans au conseil d’administration de TFO, où elle a participé à son processus de numérisation. 

Léonie Tchatat comprend également l’importance et le rôle que les médias doivent jouer pour refléter les réalités plurielles du Canada à travers des contenus et des programmes pour informer et divertir un auditoire multiculturel d’un océan à l’autre, des territoires aux provinces et des communautés francophones rurales aux communautés urbaines. Elle a reçu un prix Afroglobal en octobre 2017 pour son travail dans le développement social. 

Léonie Tchatat a mené deux grandes campagnes de sensibilisation du public sous le slogan «L’immigration francophone signifie…», en collaboration avec les gouvernements fédéral et provincial et dans le cadre de stratégies visant à augmenter le nombre d’immigrants dans les communautés francophones en situation minoritaire. Elle est mère de deux garçons âgés de 8 et 12 ans. des territoires aux provinces et des communautés francophones rurales aux communautés urbaines. Elle a reçu un prix Afroglobal en octobre 2017 pour son travail dans le développement social. 

ADVERTISEMENT


Léonie Tchatat

Elle a mené deux grandes campagnes de sensibilisation du public sous le slogan «L’immigration francophone signifie…», en collaboration avec les gouvernements fédéral et provincial et dans le cadre de stratégies visant à augmenter le nombre d’immigrants dans les communautés francophones en situation minoritaire. Elle est mère de deux garçons âgés de 8 et 12 ans. des territoires aux provinces et des communautés francophones rurales aux communautés urbaines. 

Léonie Tchatat a reçu un prix Afroglobal en octobre 2017 pour son travail dans le développement social. Elle a mené deux grandes campagnes de sensibilisation du public sous le slogan «L’immigration francophone signifie…», en collaboration avec les gouvernements fédéral et provincial et dans le cadre de stratégies visant à augmenter le nombre d’immigrants dans les communautés francophones en situation minoritaire. Elle est mère de deux garçons âgés de 8 et 12 ans.

Leonie Tchatat est membre de la Toronto Sector Skills Academy, promotion 2016-2017 , l’une des nombreuses académies de leadership de la main-d’œuvre dans des localités d’Amérique du Nord.

Histoire originale à as.pn/eofn.

See also How to immigrate from Cameroon to Canada

ADVERTISEMENT



SHARE
  • 426
  •  
  •  

You may pre-qualify for a Canada immigration program.